LOURMEL

Village de l'Algérie française
Lourmel de Karsenty
lourmel
Nouvelle présentation
Vign_bernard2
                         Bernard ROBERT

Le site de Lourmel fête son douzième anniversaire et à regarder les statistiques votre intérêt  ne faiblit pas. Chaque jour amène de nouveaux visiteurs, chaque jour des familles de lourméliens m'interrogent ou me remercient de leur avoir fait connaître ce village et pour certains d'avoir retrouvé des photos amis, parents ou lieux de vie.

Devant l'attrait suscité et poussé par les fidèles du site Maryse Robert née Maillé, Marlène Lagoutte née Garcia, Emma Losilla, Andrée Bessueille, Marie George Cambillau, Ange Magan, Suzanne Baby, Pascal Diener, Annie Rocamora,  Suzanne Baby-Maillé, Bernadette Moll, Fernand Moll, Robert Torres, Jean Montoya, Yvette Diez, Yvonne Suarès, Yvon Karsenty, Annie Rocamora, Andrée Puertas,   "Lourmélien", Mokadem Baroudi, les familles Khadraoui ...... il m'est apparu nécessaire d'offrir à ce site une nouvelle présentation afin de le rendre plus attractif et plus fonctionnel.

Voici donc son nouveau look qui je l'espère vous satisfera. (Mai 2016)       
 
Pied-Noir pour toujours
Vign_Logo
Le général De Lourmel
Vign_delourmel2
Marseille
Powered by DaysPedia.com
Heure actuelle à Marseille
122935
jeu. 17 décembre
Météo d'Oran
Météo Oran © meteocity.com
Alger
Powered by DaysPedia.com
Heure actuelle à Alger
122122
jeu. 17 décembre
Notre-Dame de SantaCruz
Vign_DSC_0223
Fernand-Lucien Robert
Vign_1-fernand_lucien_robert3
Un site pour rendre hommage à mon grand-père Fernand-Lucien Robert, médecin militaire, mort en contractant la fièvre typhoïde auprès des malades qu'il soignait à l'Hôpital d'Oran.   
Louis-François Robert
Vign_DSCN5379
Vign_Lourmel_2
 

Ce site montrera à Emmanuel Macron que les français d'Algérie qui ont colonisé ce pays n'étaient en rien des "criminels" et que ses propos, qui les renient, sont indignes d'un Président de la République Française. 

                                                                                    Bernard Robert - Mai 2017

Avant-propos
 
              L'envie m'est venue de créer un site sur Lourmel, un site pour pérenniser la mémoire de ce petit village de l'Algérie française où je suis né au milieu du siècle dernier et qui porte aujourd'hui le nom d'El Amria.

              J'ai eu la chance de revoir notre village au cours de deux séjours. Le premier en 1971 avec Serge Groussaud, encore directeur des brasseries algériennes d'Oran (BAO), qui avait eu la gentillesse de m'accueillir quelques jours dans sa famille alors que je me trouvais en vacances estivales chez mon oncle Raymond Maillé qui vivait et travaillait à cette époque là à Alger. Le second de 1989 à 1993 alors que j'étais missionné pour assurer la sécurité de l'Ambassade de France et la résidence de l'Ambassadeur de France à Alger.
 
              Le destin fait parfois bien les choses ! Il m'aura ainsi permis de mieux connaître et d'apprécier ce merveilleux pays qu'est l'Algérie, même si j'ai eu, moi aussi, à le connaître en des périodes agitées.

             C'est avec de vives émotions que j'ai pu véritablement découvrir ce "Lourmel", de toutes les attentions, qui alimente toujours et encore les conversations familiales avec malheureusement de moins en moins de témoins de l'histoire de ce village Pied Noir où il faisait bon vivre.
Mes souvenirs personnels se résumaient à bien peu de choses : un lâché de ballons sur la place de la Mairie, quelques clichés de notre maison rue Barioulet, un goûter et un Noël chez Bon Papa et Bonne Maman Maillé... bref trop peu de choses pour véritablement me situer provoquant cette soif intense de savoir, ce besoin viscéral de connaître, cette nécessité d'approcher et de mémoriser de mes sens les couleurs, les senteurs de cette terre fortement marquée de l'empreinte familiale. Pour avoir entendu tant d'éloges de ce pays, j'ai trop souvent ressenti cette frustration de n'avoir pu goûter moi aussi tout ce que cette vie outre-méditerranée avait de bonne, surtout parce que j'appartiens à une génération qui est en balance entre ce trop vécu en France et ce si peu en Algérie. Certes, j'ai eu la chance de ne pas connaître le pire. Abondance de bonheur prête au malheur et rend plus insupportable la douleur. Je n'ai pas, comme tant de Pieds Noirs, eu à subir les peurs et les peines, eu à souffrir les abandons et les déchirements, eu à vivre la détresse. Je n'ai pas été entraîné dans le tourbillon des affres de la Guerre et de l'Exode car j'ai quitté Lourmel le 14 avril 1955.
En 1954, les prémices du conflit franco-algérien avait en effet décidé mon père Louis-François à quitter la terre natale pour s'installer en France et se lancer à nouveau dans la gestion d'une exploitation viticole; exploitation qu'il n'achètera d'ailleurs jamais, "boudé" par ses parents qui ne lui apportèrent pas le soutien financier qu'il espérait et qui ne savaient pas que, sept ans plus tard, ils allaient quelque peu regretter la clairvoyance de leur fils.

              L'histoire est ainsi faite et malheureusement le retour en arrière n'est prouesse réalisable qu'au cinéma.
Mon désir est de faire partager, à ceux qui ont vécu ou connu Lourmel, les photographies que j'ai réalisées au cours de ces deux séjours, d'apporter quelques témoignages de ce vécu mais aussi, faire découvrir, à ceux qui n'ont jamais connu ce village, situé à une quarantaine de kilomètres d'Oran, sa physionomie et un peu de son histoire.

             J'ai également pensé qu'il serait intéressant pour ceux qui sont attachés à la connaissance de leur famille- liée de près ou de loin à la mienne - de retrouver quelques notes généalogiques que mon père Louis-François a engrangées au fil des années et que j'ai complétées lors de mes visites à El Amria.

             El Amria demeurera à jamais Lourmel pour tous ceux qui y ont vécu et que leur mémoire fait encore vivre dans ce village. Pour moi, l'histoire de Lourmel est servie par l'imagination et la réalité de quelques témoignages engrangés du vivant de mes regrettés grands parents: Albert et Céline Maillé, Jeanne Louise Maillet veuve Fernand-Lucien Robert épouse d'Armand Demeuré, Tata Mimi (Joséphine Philippine Cambillau) et son époux Tonton Charlot (Charles Durr), Tata Ninette (Noëlie Cambillau veuve Baudé), Tata Céline (Blanc), Tata Titi (Mélanie Antoinette Cambillau) épouse de Tonton Jean (Pitt), Tonton André et Tonton Paul (Cambillau) et mes autres grands oncles et grandes tantes : Doërmann, Petit, Perrin... qui ont emporté avec eux et, à jamais, tant de souvenirs.

             Pour continuer à faire vivre Lourmel, ma génération est trop privée de vécu. Il reste ma grand tante Suzanne Maillé veuve Baby et la génération qui a précédé la mienne : mon père, ma mère Maryse Maillé, André Yung, Michèle et Freddy Durr, Yvan Baudé, Lucien Petit, Jean Paul et Charly Pitt, Jean-Marie, Arlette et Renée Paule Cambillau, Marie-Paule Pitz, les soeurs Decelis (Marithé, Martha, Mandette et Bernadette), Mireille Blanchoin, Paul Chollet.., sans oublier Raymond Maillé, mon oncle, qui, depuis peu, immortalise par ses écrits ses souvenirs de lourmélien de souche, mais aussi la vie d'un Lourmel de fêtes et de bonheur, de sang et de larmes, le quotidien de ces fils de colons de la première heure, des gens simples, travailleurs, pour la plupart enracinés à leur terre par les ceps de vigne, aujourd'hui curieusement regrettés par les algériens qui les ont connus.

             Qu'au travers de ce site, les lourméliens qui le souhaitent trouvent un espace repère mais aussi un lieu de dialogue, de rencontres et de partage d'informations.

             Pour la mémoire de Lourmel et en hommage à tous les lourméliens qui nous ont quittés et ont retrouvé le bonheur perdu dans l'au-delà.
                                                               
             Bienvenue à tous ceux qui visitent le site.
                                                                                               
                                                                                                                                                                   Bernard ROBERT (Mai 2004)

NOUVEAU - Le Rouge Gorge de Lourmel par Raymond Maillé
Vign_Le_Rouge_Gorge_de_Lourmel_0

           Et le rouge-gorge était là au même endroit, planté sur ses deux pattes fines et droites et son œil tout rond me regardait. Sa seule présence m’avait ramené à l’Algérie et à cette relation si particulière que j’avais nouée et entretenue avec ce pays. Du temps de la France, j’y étais né et j’avais passé mon enfance dans ce village de Lourmel, j’avais été en pension à Oran, à l’université à Alger, sous-lieutenant dans le bled puis après l’indépendance coopérant dans l’agriculture à Khémis Miliana, dans la formation à Alger. Tout ceci m’avait permis d’amasser une foule de souvenirs grands et petits, de vivre des moments émouvants ou difficiles. Et comme s’il avait compris la nature de mes réflexions de ce moment, il avait enchaîné : « Tu fais partie de la dernière génération européenne de l’Algérie d’autrefois, tu dois raconter ton vécu. Ce serait dommage que tout ceci soit perdu. Fais-le pour tes petits enfants et tu verras peut-être que d’autres personnes seront intéressées. Le rouge-gorge m’avait donné la clé.

 Le livre est en vente sur Lulu.com au prix de 13 euros : https://www.lulu.com/fr/shop/raymond-maillé/le-rouge-gorge-de-lourmel/paperback/product-m657k2.html?page=1&pageSize=4 

  Il le sera également très bientôt sur Amazon. 


Note du webmaster : Le livre passionnant d'un lourmélien qui nous éclaire sur sa vie en Algérie au temps de l'Algérie française puis quelques années plus tard quand il retrouve Alger,Oran, Lourmel où il revoit le village, la maison de son enfance empreinte de souvenirs et d'émotions. L'auteur s'interroge sur le passé et le présent. Ses réflexions sur l'Algérie foisonnent  tout au long de ses récits. Le rouge-gorge sera à la fois son complice et le témoin de son passé.

A lire absolument.       

Pour ceux qui l'auront lu merci de me faire part de vos impressions que je publierai (si vous le souhaitez) sur le site.  

Décès de Pierre Bourdet époux de Mounette
Vign_Pierre_Bourdet

Nous venons d'apprendre avec beaucoup de peine le décès de Pierre Bourdet, époux de Angeline Louise Dorbessan plus connue à Lourmel sous le surnom de Mounette.

Pierre Bourdet est décédé le 4 janvier 2021 à Laval (Mayenne) dans sa 89ème année où il a été inhumé le 8 janvier. 

Nous adressons à Mounette, à ses quatre filles Marie-Pierre, Françoise, Annie et Corinne et à ses petits-enfants, nos très sincères condoléances et leur exprimons toute notre affection en ces moments douloureux.   

Le Docteur Groscolas
Vign_Pere_de_Pierre_Groscolas

Je me devais de rendre hommage au Docteur Groscolas, médecin réputé de Lourmel. Pour être complet, il me manquait sa photo. 

Marlène Garcia épouse Lagoutte a écrit à Pierre, son fils, bien connu dans le milieu de la chanson et auteur à succès de "Fille du vent" "Lady Lady" "Elise et moi" "L'amour est roi". Ce dernier lui a très gentiment répondu et lui a adressé cette photo. 

Marlène tenait à remercier Pierre en ces termes : 

"""Je remercie Pierre Groscolas pour l'envoi de la photo de son Papa dont tous les lourméliens se souviennent et qu'ils ont beaucoup apprécié en sa qualité de médecin.

Grand Merci à Pierre de nous permettre ainsi de compléter cette vie des lourméliens sur le site de Bernard Robert ""

Je m'associe à ces remerciements et mille merci à Marlène pour son engagement et pour le certificat médical du Docteur Groscolas.  

Maman me relatait que le jour de ma naissance - alors qu'elle était accouchée par le Docteur Bouchut - ce dernier se trouvait à court de fil de suture. Papa s'était rendu à la Pharmacie du village mais sans résultat. Il ne restait qu'une solution se rendre au Cabinet du Docteur Groscolas. Ce médecin très serviable lui avait immédiatement apporté son aide en lui remettant le fil recherché.         

Le petit mot de Pierre Groscolas
Vign_Mot_de_Pierre_Groscolas
Famille Decelis réunie à l'occasion des 75 ans de Bernadette
Vign_ANI_3615
Bernardette Decelis Championne du Monde Pieds-Noirs de Wakeboard des plus de 70 ans
Vign_Bernadette_Decelis_ep_Charton

Bernadette Decelis épouse de Michel Charton a une véritable passion pour le Wakeboard.

Chaque année, en période estivale, cette lourmélienne se livre avec brio à son sport favori dans la baie de Saint-Tropez.

A ce titre, nous lui avons décerné en cet été 2018 le titre de "Championne du Monde Pieds-Noirs de Wakeboard des plus de 70 ans". 

Encore bravo à elle.  

     

Actualités
Faites nous connaître mariage, naissance, décès ou autres évènements qui seront placés ici durant un mois puis dans la rubrique "Lourméliens d'aujourd'hui" .



Merci à Guy Descamps de nous permettre de diffuser ses films de l'époque numérisés sur Lourmel et Bouzadjar. L'occasion de nous faire découvrir ses pêches et  ses talents de pêcheur avec cette abondance de poissons à Bouzadjar, une partie de chasse chez Paul Cambillau, une journée de neige à Lourmel, un méchoui.... Remerciements aussi à Yves son fils qui a réalisé les montages vidéos.

Témoignages, souvenirs, photos

Il me paraît intéressant de faire vivre un peu plus ce site. A cet effet, je vous engage à me faire parvenir des témoignages, des récits de souvenirs ou des photos qui permettront à chacun des internautes qui visite "Lourmel" de mieux connaître la vie du village au temps de l'Algérie française. Merci de votre collaboration.


Bravo et merci à Jean Montoya pour la réalisation du film de Lourmel à partir des photos du site qu'il avait fait paraître sur le site Megaupload qui a été censuré par les Etats-Unis. Aucun des diffuseurs vidéos commeYou Tube, Daily Motion ou Viméo ne supportant de gros format,  j'ai malheureusement du fractionner sa vidéo avec ce qu'il m'est permis de télécharger par séquence.        


Un grand merci à Jean-Marie Cambillau pour les photos très anciennes et de grande valeur historique qu'il a eu l'obligeance de nous confier. (Rubrique : Le village avant-hier)


Merci  à Anne-Marie Guillot de l'article sur son aïeul Henri Victor Sandoz qui a contribué à la création du village de Lourmel et qui fit fonction de Maire d'avril 1862 à janvier 1863. Sa biographie très complète figure dans la rubrique "Un peu d'histoire".  

Merci à Benoît Rolland et Philippe Salager pour les photos de famille qu'ils ont eu la gentillesse de nous adresser pour diffuser sur le site.

Chaleureux remerciements à Françoise et Anne-Marie Chollet, plongées depuis peu dans leurs boites de souvenirs, qui contribuent de manière très active à agrémenter le site de photos de famille, d'un texte dénommé "Aperçu historique du village de Lourmel" rédigé par leur père Pierre et d'articles sur le village.  


Merci à Marlène Garcia pour l'ordonnance du Docteur Robert Groscolas placée dans la Rubrique "Documents".  

 

Photos de Robert Romera prises en Septembre 2017
Vign_SAM_1741_2_

Robert Romera, qui est le fils de Lucien et Renée Garcia, m'a fait le plaisir de diffuser quelques photos qu'il ramène de sa visite à Lourmel en Septembre 2017.

Je l'en remercie chaleureusement.

 

Une de ses photos, que j'ai tenue à mettre en présentation, me révolte car il m'est difficile de concevoir et d'imaginer ces réductions de corps qui ont été pratiquées sur nos ancêtres lourméliens. Des amas d'ossements qui ont perdu leur sépulture et leur identité. La seule satisfaction, peut-être, est que leurs existants soient conservés en un lieu qui, je l'espère, ne souffrira plus jamais de dégradations pour reposer à jamais en paix.       

 

 

 

Fêtes annuelles de Lourmel
Vign_Album

Un grand Merci à Marie-Pierre Yung, petite-fille de Paul Yung, Maire de Lourmel, pour les photos de cet album qu'elle m'a adressées et que vous découvrirez dans la rubrique "Lourmel hier".

Egalement des documents et encore de clichés dans sa "malle à souvenirs" qui dévoile ses secrets.  

  

Le livre de Yvon Karsenty

 

Yvon Karsenty parolier, chanteur et musicien (auteur de la chanson "Lourmel") vient d'écrire un livre sur sa jeunesse à Lourmel, son retour et sa vie en France. Il nous en dévoile le thème et un extrait.

 

"Papa j'ai pas tué Jésus"

Récit autobiographique : un petit juif isolé dans un village mi-catholique mi-musulman découvre le racisme ordinaire dans une Algérie coloniale déchirée par les premiers remous de la guerre d'Indépendance.

 Ce bref récit de 52 pages évoque l'enfance d'un juif algérien, né en 1944 dans un village proche d'Oran et le parcours qui l'a amené à s'installer en Alsace. Les auteurs tentent de faire vivre au lecteur les impressions et tribulations du petit Yvon, isolé dans une communauté essentiellement composée d'exilés espagnols catholiques, menant sa vie parallèlement à une population indigène musulmane. On y évoque la guerre, l'indépendance et l'exil, la découverte de la vie en métropole mais surtout les couleurs, les odeurs, la lumière et les voix d'une Algérie coloniale maintenant disparue. Il y est bien-sûr question de racisme ordinaire mais aussi d'amour, de camaraderie, et de beaux exemples de tolérance et de générosité. 

Extrait de la dernière page de l'ouvrage

Après plus de soixante-dix ans d'existence bien remplie, je suis parvenu à cette conclusion : que tu sois juif, musulman ou chrétien, tu es d'abord un citoyen du monde, et à ce titre, le respect d'autrui passe par dessus tout. Finalement j'en suis venu sans même m'en rendre compte à suivre la recommandation de Jésus-Christ : "tu pardonneras à ceux qui t'ont offensé".

L'abbé Segret, dont la démarche me semble à postériori d'une extrême intelligence, en sus de sa profonde humanité, a finalement réussi à faire de moi un témoin du caractère universel de ce message.

Non seulement l'enfant que j'étais a fini par pouvoir affirmer; 

"Papa, j'ai pas tué Jésus !"

mais je réalise que Jésus, à sa manière, m'a aidé, sans m'obliger à renier quoi que ce soit de ma judaïté, à vivre, à grandir, et à devenir celui que je devais être. 

 

Vous pouvez vous procurer ce livre à l'adresse suivante :

http://www.edilivre.com/papa-j-ai-pas-tue-jesus-231cbf16e9.html#.VpJyMW5J1Ko

ou cliquer directement sur le lien Achat du livre (en bas coin droit).

Vign_711888_lcl_c1
Souvenirs d'une petite fille déracinée
Vign_img010


Marlène Garcia a quitté Lourmel à 11 ans. Elle retourne au pays en 2007. A ses yeux rien n'a changé sauf le cimetière qu'elle ne reconnaît pas dans ses souvenirs. Blessée par ce qu'elle découvre, elle décide de transcrire ses émotions, ses joies, ses peines mais aussi les parfums d'antan, les violences qui ont choqué sa petite enfance.

Un petit livre agréable à lire et bien illustré pour le prix modique de 12 €, à se procurer auprès d'elle : lagoutte.marlene@neuf.fr


Information communiquée par Marlène que nous remercions  
 
A celles et à ceux qui s’intéressent à l’Histoire de France, j’ai le plaisir d’adresser ci-joint un lien qui permet d’accéder à une biblio-vidéothèque d’une richesse considérable sur l’ALGERIE.

Ces documents très rares sont d’une grande valeur historique à tous points de vue. 

La revue navale à Mers-el-Kébir est particulièrement intéressante, On y retrouve des bateaux de guerre dont les noms resteront toujours  enregistrés dans nos mémoires.

Certains reconnaîtront non sans émotion des villes et des villages où ils ont vécu…

A retransmettre à vos enfants et petits enfants afin que ces souvenirs de la vie de leurs Aïeux se perpétuent .....

Je vous souhaite une bonne immersion dans cette partie très sensible de l’Histoire de France.

 

Objet souvenir

Communiqué par Marlène Garcia épouse Lagoutte, la photo d'un petit couteau publicitaire qui rappellera à certains d'entre vous quelques souvenirs du Bar "Charlot" à Lourmel. Merci à elle.    

Vign_20190424_103113
Le CDHA un centre de documentation privé sur l'Algérie et l'Afrique du Nord
Vign_12-07-2014_15_14_49

Le CDHA a vu le jour en 1974 pour répondre aux voeux de différentes personnes pour la plupart "Rapatriés d'Algérie", désireuses d'assurer la conservation de documents en leur possession évoquant l'histoire de l'Algérie jusqu'en 1962.

Dans le même temps d'autres personnes cherchaient à consulter des livres et documents de cette nature. C'est de cette conjonction qu'est née l'idée de rassembler, tant qu'il en était encore temps, des ouvrages précieux pour fonder et sauvegarder la mémoire de cette période d'histoire de l'Algérie Française : le Centre de Documentation Historique sur l'Algérie est né.

Deux personnes sont à l'origine de la matérialisation de l'idée : Madame Charles Vallin (ancienne vice-présidente de l'Assemblée Algérienne) et Mademoiselle Pasquier-Bronde.

Une Association nationale est créée dans le cadre de la loi 1901, sous la présidence de Maître Ciccolini, sénateur Maire d'Aix-en-Provence. 

Son but est "rechercher partout en France et hors de France, rassembler, répertorier, conserver, pérenniser et faire connaître la documentation sous toutes les formes d'expression (histoire, littérature, art plastique, documents sonores, musiques etc.) concernant l'Algérie avant et pendant la période française ainsi que les suites de cette présence"....

..Le  Centre de Documentation Historique sur l'Algérie est maintenant installé dans la Maison Maréchal Juin 29 avenue de Tübingen 13090 Aix-en-Provence tél: 04 42 52 32 89 et possède une délégation à la Maison des Rapatriés de Nice.

Vous souhaitez participer à l'évolution du CDHA, vous avez une disponibilité de temps, les archives vous intéressent, merci de prendre contact avec elle à l'adresse ci-dessus.

Une magazine semestriel est  également éditée au titre de "Mémoire Vive". La prochaine édition consacrera un article sur Lourmel.

                                                                                                                                    (Extraits de la brochure de présentation du CDHA)
Article sur Lourmel dans la revue "Mémoire Vive" du CDHA
Vign_08-08-2014_10_20_21_copie

 Alain Gibergues nous a fait l'honneur de rédiger et de publier dans la revue "Mémoire Vive" du CDHA un bel article sur Lourmel et nous l'en remerçions. Cette revue peut-être achetée à l'adresse mentionnée ci-dessus.

 

Recherche
Je recherche une photo ou une carte postale de Si Ahmed Ould Kadi, Agha de Frenda, pour illustrer le site dans sa rubrique "Un peu d'Histoire". Merci de me contacter.
Colère
Vign_cimetiere_lourmel5
Cette photo de Ange Magan prise en Juillet 2011 témoigne de l'état actuel du cimetière de Lourmel. Comment ne pas s'en offusquer et calmer sa colère ?      
Virginie Calmels
Vign_Virginie-Calmels-en-decembre-2014_exact1024x768_p

Première adjointe à la Mairie de Bordeaux en Gironde depuis 2014, Vice-présidente de Bordeaux Métropole en 2015 et Conseillère Régionale d'Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes depuis le 11 février 2016, Virginie Calmels est la fille de Jean-Marie Calmels, petite-fille de Cyrille Calmels et petite nièce de Fernand Calmels de Lourmel. Une grande et honorable famille de Lourméliens.  

Le site de Lourmel se devait d'honorer le magnifique parcours professionnel (ex Directrice d'Endemol, ex Co Directrice de Canal+...) et politique de cette brillante petite-fille de pieds-noirs.   

Je lui adresse, au nom de tous, nos amitiés lourméliennes.  

Bernard Robert

Pélerinage Notre-Dame de Santa-Cruz 2016
Vign_IMG_1479

Le 5 avril 2016, l'Association des Pieds-Noirs et ses amis de Le Cannet (Alpes Maritimes) avait comme chaque année organisé une sortie pour se rendre au Pèlerinage de Notre-Dame de Santa-Cruz à Nîmes dans le Gard.

Maryse Robert née Maillé de Lourmel faisait partie du voyage et a tenu à nous offrir quelques souvenirs (photos et films) de cette journée à laquelle assistaient quelques lourméliens (trop peu nombreux) attachés à cette tradition.     

 

Soutien à Fernand Moll
Vign_Download

Non par nécessité ! Mais surtout par besoin.Besoin de solliciter de mes amis et par ce biais, les amis de mes amis, un réflexe ! (le partage).

Je vous fais part de ma colère contre le « CANCER ». C’est lui-même, qui m’a entrainé à écrire un court roman.Ce crabe m’a séparé de bien des amis et de certains membres de ma famille. Aujourd’hui encore, il œuvre sournoisement pour nous faire du mal.

Ce petit roman facile à lire est édité par « Publibook »

Je destine mes dividendes à la recherche de l’institut PASTEUR.  

Je vous invite à lire mon petit livre que j’ai intitulé : Fragrance Passionnelle.

Pour le commander. (commande@publibook.com)  tel : 01.53.69.65.55.

14 rue des Volontaires 75015 PARIS.

Je pense que n’importe quelle librairie, est en mesure de le commander.

Petite participation pour une Grande cause.

Merci. Fernand  MOLL.

Notre Dame de Fatima de l'Eglise de Lourmel
Vign_WP_20150430_11_17_11_Pro_2_

Cette vierge fût offerte à la paroisse de Lourmel par la famille Cambillau pour la guérison de  Marie-George Cambillau.

Rapatriée en France au moment de l'Indépendance, elle siège à l'Eglise Saint-Baptiste à Cannes dans les Alpes Maritimes  (Photo Dédée Bessueille).

Archives catholiques d'Algérie (info Janvier 2014)

Rapatriement des archives catholiques d’Algérie
  
Les archives de l’Eglise catholique d’Algérie ont été rassemblées dans trois monastères de religieuses, près de Valence, à Aix et à Nîmes.

Adresses où consulter les archives :


Pour le diocèse d'Oran        Archives de 1880 à nos jours
Dominicaines de Taulignan - La Clarté Notre Dame

26770 TAULIGNAN.

Tél. 04 75 53 55 11 - 04 75 53 55 11


Pour le diocèse de Constantine
16, avenue Paul Cézanne

13090 AIX EN PROVENCE

Tél. 04 42 23 08 17


 
Pour l'Archidiocèse d'Alger         Archives de 1842 à nos jours.
 Monastère des Clarisses          
34, rue de Brunschwick

30000 NIMES

Tél. 04 66 26 66 76


Merci à André et Emma Losilla de nous avoir transmis ces infos. 

 
Vign_dscn0617
Freddy Durr nous a fait parvenir une photo de son séjour à Tabarka (Tunisie) en Juin 2012 où la pêche a été sa principale activité. Quelques jolis balistes auront ce jour là mordu à l'hameçon. Un certain souvenir de ses pêches à Bouzadjar !     
Andrès Garcia et l'Ambulance de Lourmel
Vign_ambulance_lourmel
                           Andrès Garcia, papa de Marlène, chauffeur de la municipalité, posant devant l'Ambulance de Lourmel qu'il conduisait. (Photo Marlène Garcia)
Pensées de Marlène
Vign_img20200413_15030261_1_
Discours du cinquantenaire de l'Indépendance de Marlène Lagoutte
En cette année 2012, nous commémorons le cinquantième anniversaire de la fin  de la guerre d’Algérie. Chacun peut se réjouir de l’arrêt d’un conflit, mais pour nous pieds-noirs, cet anniversaire nous rappelle que ce 19 mars 1962 n’est pas qu’une date inscrite dans les manuels d’histoire mais elle représente tant de fins et de débuts pour nous les expatriés d’Algérie, nous les pieds-noirs.

Des fins douloureuses qui commencent par  le « Je vous ai compris » qui laisse aux hommes et aux femmes de ces départements français d’Algérie une déception amère et amènera des heures dures et sombres pendant le conflit.

Un gâchis de violences, de vies humaines sacrifiées, des familles meurtries. Ayons une pensée pour les harkis qui ont aussi payé un lourd tribut à la France.

La fin d’une vie de labeur pour beaucoup. L’arrêt brutal du quotidien, de gestes , d’habitudes, d’amitiés. Le départ précipité avec « la valise ou le cercueil » comme mot d’ordre. Nous avons tous en tête ces images de femmes et d’enfants avec leurs maigres valises cherchant une place sur un bateau ; la traversée, l’exode qui prend forme et devient inéluctable. Les larmes coulent, le peu de souvenirs matériels que l’on a pu ramener, tout ce que l’on a laissé là-bas dans nos maisons.

Et là commence le début des souvenirs. Souvenirs de cette terre chaude qui a su nous nourrir ; souvenirs heureux de mariages, de rencontres, d’enfants riant  au bord de mer, souvenirs heureux de kémias interminables avec l’anisette et la longanisse.

Des souvenirs qui font notre force, nous les pieds-noirs car la guerre a tout englouti.

Même si l’arrivée en France a été rude, nous avons su garder nos traditions, notre cuisine notre pataouete, et avons su revendiquer notre particularisme culturel.

Des photos ont jauni avec le passé mais les souvenirs sont toujours là. N’oublions pas notre histoire de « l’Algérie française » comme on l’appelait. Transmettons à nos enfants, petits enfants l’idée que malgré l’adversité de la vie, nous pouvons rester dignes et fiers d’être pieds-noirs.

 
Vign_enquete_bernadette_099
Maghnia ramène de son voyage en Algérie quelques belles photos de Lourmel que je vous propose de découvrir à la rubrique "Le village aujourd'hui". Je lui adresse mes remerciements au nom de tous les Lourméliens pour ces nouveaux clichés qu'elle tient à nous faire partager.       
Vign_IMG_20210205_0005
©bernard robert 2021 - Site enregistré à la CNIL
Créer un site avec WebSelf